Si, Acepto
Esta web utiliza cookies para obtener datos estadísticos de la navegación de sus usuarios. Si continúa navegando consideramos que acepta su uso. Leer más

Le Séminaire 18. D'un discours qui ne serait pas du semblant

Lacan, Jacques
Le Séminaire 18. D'un discours qui ne serait pas du semblant

Le Séminaire 18. D'un discours qui ne serait pas du semblant

Le Séminaire 18. D'un discours qui ne serait pas du semblant

Lacan, Jacques
22,95€
Consulte disponibilidad

Ceci et un livre sur l’écriture. Mais d’écrit, il y en a plus d’un. Ce que l’on remarque d’abord, ce sont les caractères chinois qui parsèment plusieurs chapitres. Lacan préparait ainsi un voyage en Chine avec Barthes et Sollers. Il y renonça, pour une virée au Japon, dont on a ici le jour...
[Leer mas...]

Editorial
ISBN13
ISBN10
Tipo

Ceci et un livre sur l’écriture. Mais d’écrit, il y en a plus d’un. Ce que l’on remarque d’abord, ce sont les caractères chinois qui parsèment plusieurs chapitres. Lacan préparait ainsi un voyage en Chine avec Barthes et Sollers. Il y renonça, pour une virée au Japon, dont on a ici le journal, conceptuel plutôt qu’anecdotique. Un autre mode d’écriture est encore sollicité : les formules logiques de la quantification, traduisant « tous », « aucun », « quelques-uns qui … », quelques-uns qui … ne … pas ». Il en ressort que le « rapport sexuel », lui, n’est pas susceptible d’être écrit. Et il y a enfin les cris. « Un homme et une femme peuvent s’entendre. Ils peuvent s’entendre crier ». Un pessimisme joyeux imprègne cette sagesse, qui arrive toute fraîche de l’année 1970-1971. Elle pousse à conclure qu’il n’y a aucun discours qui ne prenne son départ d’un semblant porté à la fonction de maître-mot (« le signifiant-maître »).