Si, Acepto
Esta web utiliza cookies para obtener datos estadísticos de la navegación de sus usuarios. Si continúa navegando consideramos que acepta su uso. Leer más

Fortune: Récit en deux parties (Folio)

Fortune: Récit en deux parties (Folio)

Fortune: Récit en deux parties (Folio)

Fortune: Récit en deux parties (Folio)

11,35€
Disponible

Nouvelle édition en 1989 Le Ferndale est bien le navire le plus inquiétant qui soit, dans le sens où notre planète est inquiétante, avec son atmosphère trouble de passions, de jalousie, d'am...
[Leer mas...]

Editorial
ISBN13
ISBN10
Tipo
Páginas


Nouvelle édition en 1989

Le Ferndale est bien le navire le plus inquiétant qui soit, dans le sens où notre planète est inquiétante, avec son atmosphère trouble de passions, de jalousie, d'amour, de haines, avec la calamité des bonnes volontés transcendantes. Et il a fallu que le hasard choisisse le Ferndale, entre tous les navires alors dans le port de Londres, pour assurer au jeune Powell son premier pas dans la vie. Le voilà désormais sous le coup du funeste enchantement qu'exercent sur lui l'énigmatique capitaine Anthony, Flora De Barral, pâle jeune femme qui semble vouée au malheur, et le père de celle-ci, vieux financier mis en prison pour banqueroute frauduleuse.Le plus grand, le plus beau des romans de Conrad.

Le Ferndale est bien le navire le plus inquiétant qui soit, dans le sens où notre planète est inquiétante, avec son atmosphère trouble de passions, de jalousie, d'amour, de haines, avec la calamité des bonnes volontés transcendantes. Et il a fallu que le hasard choisisse le Ferndale, entre tous les navires alors dans le port de Londres, pour assurer au jeune Powell son premier pas dans la vie. Le voilà désormais sous le coup du funeste enchantement qu'exercent sur lui l'énigmatique capitaine Anthony, Flora De Barral, pâle jeune femme qui semble vouée au malheur, et le père de celle-ci, vieux financier mis en prison pour banqueroute frauduleuse.Le plus grand, le plus beau des romans de Conrad.

Joseph Conrad (Jóseph Konrad Korzeniowski) est né en Ukraine en 1857 de parents polonais. Orphelin à dix ans, il est recueilli par son oncle et fait ses études au lycée de Cracovie. À dix-sept ans, attiré par la mer et l'aventure, il s'engage à Marseille dans la Marine marchande. Il quitte la France en 1878, entre dans la marine anglaise et se fait naturaliser anglais en 1886. Il navigue beaucoup jusqu'en 1894. Atteint de rhumatismes tandis qu'il remonte le Haut-Congo à la tête d'un navire à vapeur, il doit renoncer à voyager. Il s'établit en Angleterre et se consacre à la littérature. Devenu l'un des plus grands auteurs anglais de son temps, il meurt en 1924.