Si, Acepto
Esta web utiliza cookies para obtener datos estadísticos de la navegación de sus usuarios. Si continúa navegando consideramos que acepta su uso. Leer más

100 photos pour la liberté de la presse. Philippe Halsman

Halsman, Philippe / Reporteros Sin Fronteras (RSF)
100 photos pour la liberté de la presse. Philippe Halsman
100 photos pour la liberté de la presse. Philippe Halsman

100 photos pour la liberté de la presse. Philippe Halsman

Halsman, Philippe / Reporteros Sin Fronteras (RSF)
9,90€
Disponible

Une sélection des plus grands clichés du photographe. Né en Lettonie au début du XXe siècle, il émigre en France puis aux Etats-Unis à la fin des années 1930. Autodidacte, il se spécialise dans le portrait et réalise durant sa carrière de nombreuses photographies de célébrités : artistes, écrivains, acteurs, peint...
[Leer mas...]

Editorial
ISBN13
ISBN10
Tipo
Páginas
Año de Edición
Idioma
Encuadernación

Une sélection des plus grands clichés du photographe. Né en Lettonie au début du XXe siècle, il émigre en France puis aux Etats-Unis à la fin des années 1930. Autodidacte, il se spécialise dans le portrait et réalise durant sa carrière de nombreuses photographies de célébrités : artistes, écrivains, acteurs, peintres. Il est aussi l'auteur de plus de cent couvertures du magazine «Life».


Philippe Halsman est né le 2 mai 1906, à Riga en Lettonie. En 1928, il part randonner dans les Alpes autrichiennes avec son père, qui y meurt de blessures graves à la tête. Suite aux circonstances douteuses de cet accident, Halsman est condamné à tort à dix ans d?emprisonnement pour parricide. Libéré en 1931, à condition de quitter définitivement l?Autriche, il part s?installer en France. Il commence à Paris comme photographe indépendant pour des magazines comme Vogue et se forge rapidement une réputation de grand portraitiste. Son premier studio de portrait ouvre à Montparnasse. Il y côtoie Brassai, Cartier-Bresson, Capa ou encore Man Ray, et expose à la galerie avant gardiste la Pleiade des expérimentations proches du surréaslime. Pour fuir la montée du nazisme en France, il part pour les Etats-Unis à la fin des années 30, grâce à une lettre d'un ami de la famille, Albert Einstein.